Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player



Document sans titre
  • ..::Les prises en charge 2017-2018 sont disponibles au service courrier de la Mairie de Yamoussoukro::..
  • ..::La déclaration des naissances a lieu à l'état civil annexe situé à 30 mètres du chr de Yamoussoukro::..
  • ..::Réunion du conseil municipal le samedi 23 septembre 2017 à 10h à la salle des délibérations de la Mairie::..
  • ..::Ecouter la radio communale la voix des lacs à la fréquence 101.2 fm::..
  • ..::Bienvenue sur le site officiel de la Mairie de Yamoussoukro http://www.mairieyamoussoukro.org::..

Untitled Document
Document sans titre

Document sans titre

Untitled Document









































Les édifices

Yamoussoukro possède des  édifices, des monuments remarquables par leurs dimensions et leur magnificence.

La maison du PDCI

La Maison du PDCI - RDA a été construite pour abriter les réunions, les colloques et les congrès nationaux et internationaux. Elle se compose d’une salle des congrès en rotonde d’une capacité de mille places et deux bâtiments annexes abritant des amphithéâtres, des salles de commissions et de réunions, des bureaux.
L’ensemble a été conçu  par les architectes tes Olivier-Clément Cacoub et Yves Roa assistés de Henri Krieg et de D. Lenci. Le bâtiment principal a été édifié de 1970 à 1972, les bâtiments annexes en 1980.

La Fondation Houphouët-Boigny

La fondation Houphouët-Boigny est un centre international de recherche sur la paix. Elle est implantée au sud-ouest de Yamoussoukro dans le parc de 48 hectares.
Les travaux de construction se sont étalés sur sept ans de 1980 à 1987. L’ensemble est une création des architectes Cacoub et Roa et de leurs associés S. et  P. Epstein
Il comprend un bâtiment principal de 140 m de long et 21 m de large et d’une hauteur de 28 m, un bâtiment des congrès avec une salle des congrès et  de 2 500 places, deux amphithéâtres de 500 et 200 places et 12 salles de commissions, une esplanade d’honneur longue de 105 m et large de 47 m qui abrite en sous-sol un musée

La Basilique notre dame de la paix

Située au sud-ouest de la ville sur un terrain de 130 hectares, la Basilique Notre-Dame  de la  paix est l’un des plus remarquables monuments de Yamoussoukro.
La première pierre a été bénie par sa Sainteté le Pape Jean-Paul II. Les travaux de construction ont duré trente-six mois, de 1986 à 1989.
Conçue par l’architecte Pierre Fakoury sur le modèle de Saint-Pierre de Rome, la Basilique comporte une nef centrale avec un dôme de 90 m de diamètre  et une série de 380 colonnades en pierre rose du pays. Elle est décorée par 8 000  m2 de vitraux. Elle peut contenir 18 000 personnes. Le vaste parvis est prévu pour accueillir jusqu'à 300 000 personnes. Un archevêché et une résidence complètent l’ensemble. De magnifiques jardins à la française, des voies de circulation multiples ajoutent à la fonctionnalité à la beauté, à la majesté de ce temple de la foi. Don du Président Houphouët-Boigny et de sa famille, la Basilique Notre-Dame de  la paix est, pour la jeune chrétienté ivoirienne, une œuvre éternelle à la plus grande gloire de l’Eternel.

Le Lycée scientifique

Achevé en 1978, le Lycée Scientifique accueille 3 000 élèves sélectionnés parmi les meilleurs de tout le pays. L’établissement regroupe en fait un lycée scientifique pour les meilleurs élèves des séries scientifiques et un lycée mixte régional. Cet important complexe scolaire se répartit en un ensemble central réservé à l’administration, à la restauration et aux activités de loisirs, en dortoirs et en salles de classe, enfin en un ensemble sportif.

Le Lycée de Jeunes Filles

Créé en 1962, le lycée de jeune fille s’est agrandi, au fil des ans,  pour pouvoir accueillir un millier d’élèves. L’ensemble comprend des salles de cours et de travaux pratiques, des dortoirs reliés par des galeries couvertes. Le complexe sportif et l’auditorium dessinés par l’architecte Jean Léon font l’originalité architecturale du Lycée. Il a été baptisé Lycée Mamie Houphouët Adjoua depuis 1988.

Le Centre d’Animation et de formation Pédagogique(CAFOP)

Achevé en 1979, le centre d’Animation et de Formation Pédagogique a pour mission de former les instituteurs et les institutrices. Il accueille 450 élèves. Implanté au nord-ouest de la ville, le CAFOP se compose de trois ensembles de bâtiments réservés respectivement aux services généraux, aux salles de classe,  aux dortoirs. L’architecte Pierre Fakoury a dressé les plans de l’ensemble du CAFOP.

L’Ecole Nationale Supérieur d’Agronomie (ENSA)

Implanté à Abidjan, l’Ecole Nationale Supérieur d’Agronomie sera transférée en 1989 dans ces nouveaux locaux de Yamoussoukro. Elle accueillera 600 étudiants. L’ensemble en cours de construction a été conçu par les Architectes Henry Pottier, Jacques Rechsteiner et leur associé ivoirien Raymond Aka Adjo.

Le Parc Guiglo

Cet espace vert de 100 hectares qui s’étend au nord-est  de la cité est la plantation familiale de la famille Boigny. C’est en 1927 que le médecin Houphouët alors en poste à Guiglo à l’ouest de la Côte d’Ivoire, créa cette vaste plantation de caféiers. Le parc sert de pour les déjeuners champêtres lors des réceptions officielles.

Les plantations de Toumgbokro

Sises à 25 km de Yamoussoukro sur la route de Bouaflé, ces plantations s’étendent sur deux mille hectares. Elles se composent d’un verger de cinq cents hectares de caféiers et de mille cinq cents hectares de cacaoyers. Elles ont été créées par le président Houphouët-Boigny qui en a fait don à l’Etat ivoirien en 1977.

Le barrage hydroélectrique de Kossou

Le barrage de Kossou est situé à quarante kilomètres de Yamoussoukro sur le Bandama blanc. Construit en terre et en enrochement, le barrage a une puissance installé de 175 MW et fournit annuellement 535 millions de kWh au réseau électrique ivoirien. Le lac de retenue de Kossou forme une immense nappe d’eau bleu grisâtre au cœur du pays baoulé. Une promenade en bateau permet de mieux découvrir le beau site où est implanté le barrage, ainsi que le charme pittoresque des campements de pêcheurs et des villages de cultivateurs baoulé.

Le Parc National de la Marahoué
Le parc national de la Marahoué est une réserve de flore et de faune. Il s’étend sur 100 000 hectares. Des pistes le parcourent en tous sens et permettent d’observer les animaux en liberté, notamment les antilopes, les buffles et les éléphants. Le parc est situé à 24 km de la ville de Bouaflé et à 80 km de Yamoussoukro.

Le parc animalier d’Abokouamékro

Ouvert en 1989, sur le site d’un ancien ranch appartenant à l’Etat, le parc animalier d’Abokouamékro couvre 60.000 hectares. Il est prévu pour abriter quelques douze mille mammifères, reptiles et poisson.
Le parc est  entouré par une clôture électrifiée de 80 kilomètres de longueur. A l’intérieur de ce périmètre, les animaux évoluent en liberté. Deux cents kilomètres de piste permettre aux visiteurs de découvrir à la fois le paysage beau et varié et d’observer tous les animaux, des éléphants aux buffles, des singes aux antilopes, des hippopotames aux crocodiles, des reptiles aux oiseaux… Un hôtel de 70 chambres est construit sur une presqu’île artificielle du vaste lac de 350 hectares, où se trouve la plus forte concentration de bêtes. Le parc d’Abokouamékro est avant tout un « parc de vision », un immense zoo paysager. Il sert aussi de ferme d’élevage pour la production de viande de brousse. Abokouamékro est situé à 25 km de Yamoussoukro.

Les villages d’artisans Aïtou

Sur l’axe Yamoussoukro-Bouaké, l’on peut découvrir quelques villages où l’artisanat traditionnel est encore bien vivant. Les baoulé, de la tribu Aïtou qui habitent cette région sont réputés pour leur talent d’orfèvres et de tisserands. A Tounzuébo et Bomizambo sont tissés les fameux pagnes baoulé. A N’gatadolikro sont coulés, selon le procédé de la cire perdue, les poids à peser l’or. On peut admirer ces artisans au travail dans leur cadre villageois et acheter pagnes et autres objets d’art.

Le Temple protestant
Le temple protestant est situé au quartier N’zuessi,  il est remarquable par sa toiture en forme de losange. Construit en 1965, l’édifice mesure 30 m de long, 16 m de large pour une hauteur de 20 m. Il a une capacité de 800 places assises.

La mosquée

Construite de 1963 à 1965, la mosquée est un bel exemple de minarets carré et recouverte de mosaïque grise et verte. Des artistes marocains ont réalisé la décoration qui est fort belle.

L’église Saint-Augustin

L’église Saint-Augustin est un édifice de lignes de sobres dans un style néoclassique. Ses revêtements intérieurs et extérieurs sont en marbre. Une grande statue de saint-augustin se trouve au jardin à l’entrée de l’église. Les travaux de construction ont été réalisés de 1963 à 1964 par la société SABAIC de M. le Bellec. L’église à 40 m de long, 17 m de large et une hauteur de 6 m. elle offre 800 places assises mais peut contenir 1 000 personnes.

 

Untitled Document